Méthode d’écriture : Le plan

Quand on écrit, faut-il avoir un plan bien précis ?

Tout le monde ne sera pas forcément d’accord sur ce point. Mais pour moi il est clair qu’il vaut mieux avoir une idée bien précise de là où on veut aller avant de se lancer dans l’écriture. Il est donc important d’avoir un plan détaillé de l’intrigue avec un découpage plus ou moins précis de l’histoire. Ce plan permet de cadrer l’écriture. Quand on attaque un nouveau chapitre et que l’on sait ce qu’on va mettre dedans et que l’on connaît l’objectif de ce chapitre, c’est beaucoup plus facile de l’écrire que quand on part de rien. L’inspiration viendra beaucoup plus facilement si on a déjà un plan détaillé de l’histoire que si on part de rien. Après bien évidemment, ce n’est pas parce qu’on a déjà écrit le plan qu’on est obligé de s’y tenir au détail près. Au contraire, ce plan imaginé et écrit au début est amené à évoluer de nombreuses fois au fur et à mesure de l’écriture.

Quand on écrit on va peu à peu développer son histoire et de nouvelles idées vont germer dans notre tête, on va vouloir les intégrer au livre, or elles ne sont pas prévues dans le plan initial du roman, il va donc falloir le bousculer un peu pour les intégrer. Il y a aussi des passages qui nous paraissaient intéressants au début et qui finalement en les écrivant, on se rends compte qu’ils sont à la fois rébarbatif et peu utile à l’intrigue. On va donc pouvoir allègrement les supprimer quitte à modifier le plan initial de notre histoire. Pour résumer, il est pour moi important d’avoir un plan pour écrire, mais ce n’est pas parce qu’on en a un qu’on est bloqué dedans. Le plan est vivant comme le livre qui est en train de s’écrire. Et il n’est pas rare que le livre soit au final très différent du plan imaginé au départ.

Alors comment écrire ce plan ?

Là aussi ça dépend de votre façon de travailler. Pour ma part, j’ai l’essentiel du plan dans ma tête. Je l’élabore et le développe pendant les moments de réflexion que je m’octroie tout au long de la journée. Puis quand il est suffisamment mûr j’en écris les grandes lignes sur papier, mais seulement les grandes lignes. Je n’ai pas besoin de tout noter, car tous les éléments sont présents dans ma tête. D’ailleurs, au final je ne me réfère que très rarement au plan que j’ai écrit.

Par contre c’est ma façon à moi de procéder, c’est celle qui marche le mieux pour moi car j’arrive facilement à développer des idées dans ma tête sans avoir à les écrire et que je peux dégager du temps dans la journée pour réfléchir. Je disais dans un précédent article que j’avais presque deux heures de transports par jour, je dispose donc de presque deux heures par jour pour développer mes idées.

D’autres personnes préféreront tout mettre sur papier, ou même auront besoin d’écrire leurs idées sur le papier pour pouvoir les développer. Certains ont besoin de dire leurs idées à l’oral pour qu’elles puissent se développer, dans ce cas ils peuvent les mettre sur un dictaphone. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises méthodes, il faut juste trouver celle qui vous correspond, qui est en phase avec votre manière de penser. Si vous ne savez pas ce qui est mieux il faut tester la méthode qui vous permettra de mieux développer votre intrigue et d’écrire ce plan de départ qui constitua la base de votre projet d’écriture.

Et vous comment élaborez-vous le plan de vos écrits ?

 

Une réflexion sur “Méthode d’écriture : Le plan

  1. Adolescente et jeune adulte, j’écrivais sans plan. Il y a six ou sept ans, quand je me suis remise plus sérieusement à l’écriture, je tenais des fiches de personnages, et je notais dans un carnet la chronologie du récit, mais rien de plus. J’ai travaillé ainsi pour cinq romans, je pense. Puis j’ai écrit un roman en ayant développé toutes les idées dans un carnet, avec fiches de personnages et chronologie également. J’ai fait pareil pour mes deux derniers romans, en utilisant en plus le logiciel Scrivener, qui permet de créer des petites fiches par chapitre (je n’ai souvent qu’une vague idée du contenu, car j’adapte au fur et à mesure), de regrouper les recherches, les fiches personnages, des photos, tout ce qui est utile à la rédaction. Donc, oui, un plan, mais qui n’est pas figé.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s