Harry Potter et l’enfant maudit

A123fAIOGPL

J’étais assez sceptique à l’idée de la lecture de ce « huitième » tome des aventures de Harry Potter. Pour moi c’est plus agréable d’aller voir une pièce de théâtre que de le lire et je ne voyais pas trop l’intérêt de faire une suite à Harry Potter à moins que ça ne soit pour écrire une nouvelle saga dans l’univers. Ceci explique que j’ai mis beaucoup de temps à me lancer dans cette lecture. Mais finalement, la curiosité a fini par l’emporté. Lors d’une visite chez mon libraire préféré je suis reparti avec le fameux livre et au final je dois dire que j’ai été plutôt agréablement surpris.

Je précise d’ailleurs que pour cet article je suppose que vous avez tous lu les sept volumes de la saga principale. Si vous ne l’avez pas fait je vous conseille de ne pas aller plus loin, cet article contient quelques spoils.

L’histoire est centrée sur un des fils de Harry Potter, Albus qui va passer sa première année à Poudlard. Contre toute attente, il se retrouve à serpentard et devient ami avec Scorpius, le fils de Drago. Le temps passe très vite au début. Plusieurs années passent lors des premières scènes où on voit principalement la relation entre Albus et son père se dégrader. Il est assez étrange de voir une telle échelle de temps au théâtre.

Les événements s’accélèrent lorsque Harry Potter reçoit la visite de Amos Diggory, le père de Cédric qui lui demande d’utiliser un retourneur de temps pour aller sauver son fils. Pour des raisons évidentes notre cher sorcier refuse de le faire. La conversation est arrivée jusqu’à l’oreille de Albus qui décidera d’aider Amos. C’est avec l’aide de son ami Scorpius qu’il va subtiliser le retourneur de temps et tenter de modifier le passé. Je ne vous cache pas que rien ne se passera comme prévu et que de sombres événements arriveront …

Une fois dedans, l’histoire se lit bien et de nombreux rebondissements sont aux rendez-vous, on n’a plus envie de lâcher le livre. Le fait que ce soit une pièce de théâtre n’est pas dérangeant. Les dialogues sont bien écrits et on n’a aucun mal à plonger dans l’univers. Le principal défaut de l’histoire est lié aux problèmes de cohérences induits par les voyages dans le temps.

Les voyages temporels sont très difficiles à aborder en écriture. Pour moi la façon la plus logique de traiter du sujet c’est de partir du principe que le présent tiens déjà compte de tous les voyages dans le temps qui ont pu être faits, ainsi il n’est pas possible de modifier le présent en changeant le passé.  Par exemple dans notre cas Albus ne peut pas sauver Cédric vu que dans son présent il est mort et que le présent prend en compte son voyage dans le passé pour le sauver. Cette façon de traiter des voyages dans le temps n’est pas toujours drôle mais elle permet de rester cohérent et d’éviter les paradoxes.

C’est cette façon qui a vraisemblablement été choisit par l’auteur dans le tome 3 des aventures de Harry Potter quand il retourne dans le passé pour sauver Sirius. La première fois qu’il vit les événements il y a plusieurs indices qui montrent que le Harry Potter du futur est déjà présent. Cela est confirmé quand il se sauve lui-même en jetant le sortilège du patronus vers le lac. Ainsi, quand ils vont dans le passé avec Hermione, Sirius est déjà sauvé, mais ils doivent quand même y aller car c’est ce qu’ils sont censés faire.

Le voyage dans le temps est donc plutôt bien traité dans le prisonnier d’Azkhaban. Mais ici, les règles établies dans le troisième volume semblent avoir été oubliées. Albus et son ami peuvent donc retourner dans le passé et le modifier et pire que ça ! Dans une scène, alors que les garçons sont dans le passé, Harry attend dans le futur qu’il se passe quelque chose, alors que toute modification devrait être instantanée … C’est dommage, ça aurait mérité un peu plus de logique mais au final ça n’empêche pas de profiter de l’histoire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s