La magie dans les livres

Aujourd’hui on va parler d’un thème que l’on retrouve beaucoup dans les romans d’aventures ou de fantasy : la magie. Pour bien l’intégrer dans ses romans, il y a des règles à respecter.

La première chose à faire est de savoir quel rôle on veut donner à la magie dans son histoire, quelle est sa place dans l’univers que l’on va créer ? Est-ce que tout le monde peut la maîtriser ? Est-ce qu’elle est réservée à une certaine partie de la population où est-ce qu’elle est limitée à une poignée d’élue ? Elle peut être exécutée par des humains ou n’être utilisée que par certaines créatures imaginaires.

Selon ce que vous choisissez, les univers créés autour de cette magie et les thèmes abordés par les histoires ne seront pas les mêmes.

Par exemple, si votre histoire se déroule dans un monde où la magie est omniprésente et tous les habitants possèdent des pouvoirs, il va falloir impérativement intégrer cette magie dans la création de votre monde et dans la société. La magie sera quelque chose de naturel et les habitants s’en serviront tous les jours dans les tâches quotidiennes. Il faudra être très attentif aux possibilités de cette magie pour que le monde reste cohérent.

Si la magie est réservée à une partie de la population, il faudra tenir compte des contraintes de ceux qui ne la possèdent pas pour créer votre société. Il risque fortement d’y avoir des conflits entre les deux parties de la population.

Une fois qu’on a déterminé quelle place va avoir la magie dans le monde, il est nécessaire de donner un cadre à la magie et des règles. Si aucune limite n’est définie, il y a des chances que tout devienne du grand n’importe quoi. De plus l’intrigue ne sera pas très intéressante car vos personnages pourront tout faire.

Il faut définir dans un premier temps les conditions d’utilisation de la magie. Cela peut par exemple se faire à l’aide d’une baguette magique ou d’un talisman. On peut l’exécuter en faisant un geste précis ou en prononçant une incantation. Elle peut aussi tout simplement être réalisée par la pensée en se concentrant sur ce qu’on souhaite faire. Il y a des milliers de façons de faire de la magie, à vous d’imaginer la votre.

Ensuite, il faut donner des limites.  On peut limiter ce qu’il est possible de faire avec la magie, par exemple elle ne permet que de lire les pensées de la personne que l’on touche. Dans ce cas, ceux qui ont des pouvoirs n’ont que cette capacité.

On peut aussi limiter les pouvoirs par personne, chacun dispose d’un pouvoir unique. Dans ce cas, la magie permet de faire beaucoup de choses, mais chaque personnage n’en maîtrise qu’une petite partie.

Il peut être aussi nécessaire de limiter la quantité de magie que chaque personnage peut utiliser. Par exemple son utilisation demande beaucoup d’énergie et après s’en être servi, il faut se reposer avant de pouvoir l’utiliser de nouveau.

On peut limiter beaucoup de choses, il faut juste trouver celles qui vont rendre l’univers et l’intrigue intéressante.  La définition de la magie se fait en même temps que la création de son monde imaginaire et de son intrigue. Ses limites et ses caractéristiques peuvent servir dans la création de l’histoire.

Au final, c’est à vous de voir ce que vous souhaitez faire. Dans tous les cas il est important de passer du temps à réfléchir au fonctionnement et aux limites de la magie quand on veut en mettre dans son histoire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s