La création d’un monde imaginaire à l’aide d’une carte

Sur cet article j’apporte un petit complément au précédent sur la création d’un univers. Dans beaucoup de romans de fantasy, on peut voir en première page une carte qui permet au lecteur d’avoir une meilleure idée de la position des différents lieux. Elle vient compléter les descriptions de l’auteur pour nous aider à comprendre la géographie de son monde.

En tant qu’auteur, pour créer son univers, commencer par dessiner une carte est une bonne idée, surtout si le récit parle d’un voyage. Rassurez-vous, si vous êtes mauvais en dessin, il n’est pas nécessaire que ce plan figure dans le livre final, il peut s’agir d’une simple aide à la création de l’univers.

Pour créer une carte de notre monde, il n’y a rien de plus simple, il suffit d’un papier et d’un crayon. On commence par dessiner le contour des continents, des îles, puis on dessine les frontières. On met ensuite les noms des océans et des différents pays. Il ne reste plus qu’à placer les villes et les lieux des intrigues du roman. Si vous voulez mettre la carte dans votre livre, il faut penser aussi à indiquer d’autres lieux que ceux du roman, ça permet de montrer que l’univers ne se limite pas au livre. Si vous écrivez une série, il faut bien évidemment penser aux autres volumes de la série. On peut aussi ne faire figurer dans le livre qu’une partie du monde qu’on a créé. Par exemple, se concentrer sur la zone de l’intrigue pour pouvoir développe son monde dans les tomes suivants.

Une fois que la carte est faite, il faut la garder sous les yeux quand on écrit. Ainsi, quand on décrit un voyage ou un trajet, on voit directement par quel endroit nos héros vont devoir passer. En plus, si notre carte est à peu pré à l’échelle on peut avoir une idée du temps qu’ils vont mettre.

Elle sert aussi pour les guerres. Si un pays A attaque une ville dans un pays B, on voit directement le trajet que doit faire l’armée pour rejoindre la ville et on peut optimiser l’itinéraire. Par exemple s’ils attaquent dans cette direction, ils vont devoir traverser les montagnes ce qui n’est pas pratique. Ils peuvent en revanche les contourner et passer par la forêt pour attaquer par surprise.

Au final, même si elle n’est pas indispensable, avoir dessiné une carte de notre monde constitue une grande aide pour la rédaction de notre histoire. Elle est plus utile et plus visuelle que plusieurs pages de note décrivant la position des différents lieux de l’intrigue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s